Bullitt a 50 ans ! Retour sur sa voiture mythique, la Ford Mustang Fastback – Actus Ciné


Sorti il y a 50 ans, le 17 mars 1969, « Bullitt » de Peter Yates, avec Steve McQueen, est largement passé à la postérité pour son incroyable course-poursuite dans les rues de San Francisco à bord d’une voiture de légende : la Ford Mustang Fastback.

Warner Bros.

Il y a tout juste 50 ans, le 17 mars 1969, sortait dans les salles obscures françaises Bullitt

signé Peter Yates. Dans la peau du fameux lieutenant de Police Bullitt, puisque c’est son nom, se glissait un formidable Steve McQueen, chargé de protéger un témoin, dont le témoignage justement est capital dans un procès où est impliqué un puissant homme politique.

Si le film de Peter Yates est passé à la postérité, c’est aussi en grande partie grâce à l’autre vedette incontestable du film : la légendaire Ford Mustang GT390 Fastback modèle 1968, conduite par McQueen, avec son bruit de moteur si caractéristique. En particulier lors d’une incroyable course-poursuite dans les rues de San Francisco, tournée sans trucage, où l’acteur se lance à la poursuite de deux dangereux criminels qui sont quant à eux au volant d’une Dodge Charger RT. Pour les spectateurs de l’époque, une telle course-poursuite tenait du jamais vu à l’écran.

La voici, en partie, ci-dessous…

Une voiture devenue tellement iconique et célèbre en fait que, pour lui rendre hommage, 50 ans après, Ford a sorti une édition spéciale « Bullitt » de la dernière Mustang, elle aussi verte et sans badge, et qui fut dévoilée lors du salon automobile de Détroit en janvier 2018. Alors que sur scène se tenait Molly McQueen, la petite-fille de Steve McQueen, à côté du modèle en série limité dévoilé, se tenait aussi l’un des deux exemplaires utilisés pendant le tournage du film.

Une voiture mythique, une missive de McQueen

Car figurez-vous que deux exemplaires du bolide de McQueen ont en fait servi lors du tournage du film. Elles portent les numéros de série 8R02S125558 (alias ‘558) et 8R02S125559 (alias ‘559). La première voiture a servi lors du tournage de toutes les scènes de cascade de la course-poursuite, les sauts, les virages serrés, tandis que la seconde est celle conduite par Steve McQueen dans le reste du film.

Le premier modèle fut ensuite mis au rebus, mais, de manière inespérée d’ailleurs, pas transformé en picèes détachées. Il fut retrouvé par hasard au Mexique en 2017, avant de revenir en Californie. L’autre modèle (‘559) fut vendu à un employé de Warner Bros. de l’époque, Douglas Ross. Le véhicule resta finalement très peu de temps en sa possession, puisqu’il le revendit à un officier de Police du New Jersey dès 1970, pour la somme de 6000 $, soit l’équivalent actuel d’un peu plus de 30.000 €. Quelques années plus tard, la voiture est à nouveau revendue à un couple, Robert & Robbie Kiernan, pour le même prix. Amoureux des belles voitures, les Kiernan prennent soin du véhicule…

…Jusqu’à reçevoir un beau jour de décembre 1977 une lettre de Steve McQueen. Motif ? Le comédien souhaite récupérer la Ford Mustang. « J’aimerais vraiment la conserver en famille dans son état d’origine au moment du film, plutôt que d’avoir à la faire restaurer » écrit le comédien. « Je serais ravi de vous trouver une autre Mustang similaire à celle que vous possédez ». Le comédien tient à rester raisonnable sur le prix de vente, sinon « nous ferions mieux de l’oublier ».

Les Kiernan ne revendront pas le véhicule à l’acteur, et le conservera encore des années. Si bien qu’il est encore en possession de la famille en 2014, lorsque le fils de Robert Kiernan, Sean, se décide à le restaurer. Trois ans plus tard, Sean Kiernan présente le bolide restauré à Molly McQueen, la petite-fille de l’acteur, qui découvre pour la première fois la légendaire Ford Mustang Fastback conduite par son grand-père.

Etonnamment, le fabriquant Ford savait apparemment depuis de nombreuses années que la Ford Mustang Fastback était en possession de la famille Kiernan, mais, pour des raisons de sécurité, n’en a jamais rien dit. Car le modèle d’origine en question est estimé à plusieurs millions de $ désormais, tout comme le premier modèle, retrouvé par hasard au Mexique.

Tant qu’à continuer à parler de voitures mythiques, ce ne sont pas les exemples qui manquent au cinéma, entre l‘interceptor de Mad Max, la Plymouth Fury modèle 1958 dans Christine de Carpenter, la Ford Gran Torino modèle sport 1972, vedette du film éponyme signé Clint Eastwood… En voici 30 ci-dessous !

Voir le diaporama

Diaporama

30 voitures cultes du cinéma et des séries !

30 photos



Source link