Dragonball Evolution : l’échec du film a-t-il incité Akira Toriyama à créer Dragon Ball Super ? – Actus Ciné


On dit souvent que c’est la piètre qualité du film en live action « Dragonball Evolution » a convaincu Akira Toriyama de remettre la franchise sur le droit chemin en créant « Dragon Ball Super ». Mais est-ce vraiment le cas ?

20th Century Fox

Dragonball Evolution , la tristement célèbre adaptation live du manga Dragon Ball, fête ce lundi 1er avril ses dix ans. Bien qu’une décennie se soit écoulée, le souvenir de ce long métrage de piètre qualité continue de hanter les souvenirs des fans de la franchise. Mais le film a-t-il indirectement participé à la « renaissance » de la franchise ? Telle est la légende qui voudrait en effet qu’Akira Toriyama, aussi déçu du film que ses fans, ait accepté de donner une suite à Dragon Ball Z pour remettre la franchise dans le droit chemin.

Il est vrai qu’Akira Toriyama ne garde guère de bons souvenirs de l’adaptation américaines de son œuvre. Crédité en tant que producteur exécutif du film, l’auteur n’a en réalité pas participé à l’élaboration du projet, ce malgré sa bonne volonté. Afin d’apporter son aide aux scénaristes, ce dernier avait transmis une série de notes et de suggestions pour améliorer l’histoire de Dragonball Evolution. Mais ses idées avaient été royalement ignorées par la production, de toute évidence à tort.

Deux ans après la sortie de DBE, en 2011 donc, Akira Toriyama est reçu à Tokyo par son ancien éditeur Kazuhiko Torishima qui souhaite lui faire lire le script d’un film intitulé Battle of Gods. Peu convaincu par l’histoire qui lui est proposée, l’auteur conçoit toutefois d’apporter des corrections au manuscrit… mais pris par un élan d’inspiration, il finit par réécrire intégralement le scénario en ne conservant que deux éléments de la précédente version : les dieux de la destruction et le nouveau niveau d’énergie Super Saiyan Divin.

Dragon Ball Z : Battle of Gods devient alors à sa sortie le premier film de la franchise à voir le jour depuis quinze ans, mais aussi le point de départ d’une nouvelle histoire canonique, dont l’action se déroule un an pile après la mort de Majin Boo. Succès oblige (le film génère autant de recettes au box-office international que Dragonball Evolution pour un budget toutefois moindre), une suite est annoncée par Toriyama en personne : La Résurrection de ‘F’ sort au Japon en 2013.

Dragon Boy : connaissez-vous ce manga d’Akira Toriyama qui a préfiguré Dragon Ball ?

Revenu un peu malgré lui au coeur de la franchise qu’il avait quitté sans regrets quinze ans plus tôt, Akira Toriyama comprend alors qu’il ne peut plus faire machine arrière. Deux longs métrages permettaient de prolonger l’histoire mais aussi de créer des rendez-vous ponctuels avec les fans, mais en 2015, ce retour s’officialise encore un peu plus avec les sorties combinées de la série animée et du manga Dragon Ball Super, suite directe de Dragon Ball Z et des deux longs métrages animés Battle of Gods et La Résurrection de ‘F’.

« En vérité, je ne pensais pas m’impliquer autant, dans la mesure où c’est fatiguant à mon âge, mais je me suis laissé emporter » confiait Akira Toriyama dans le mensuel V-Jump en septembre 2014. Désormais libéré des contraintes imposées par une publication mensuelle, l’auteur de 63 ans semble enfin avoir fait la « paix » avec la franchise qui a fait sa gloire et sa fortune. Et que ce retour en fanfare ait eu lieu peu après la sortie du fiasco Dragonball Evolution, tient davantage lieu de la coïncidence que d’une véritable cause à effet.

Reste que l’histoire d’un auteur qui décide de retrousser les manches pour remettre la franchise sur le droit chemin est plus belle à raconter…



Source link