Star Wars 9 par Colin Trevorrow : que contenait le scénario du réalisateur écarté du film ? – Actus Ciné


Alors que le film vient de franchir le cap du milliard de dollars au box-office mondial, le scénario de Colin Trevorrow, réalisateur initial de « Star Wars – Episode IX », a visiblement fuité en ligne. Et son approche aurait été très différente.

The Walt Disney Company France

Le 5 septembre 2017, l’Episode IX de Star Wars perdait son réalisateur et scénariste Colin Trevorrow, engagé par Lucasfilm deux ans plus tôt avant que des différends créatifs relatifs au script ne poussent Kathleen Kennedy à se séparer de lui au profit de J.J. Abrams. Alors que le film de ce dernier, intitulé L’Ascension de Skywalker, vient de franchir le cap du milliard de dollars au box-office mondial, le scénario co-écrit par son prédécesseur et Derek Connolly a visiblement fait son apparition en ligne, et The Playlist en confirme la véracité grâce à diverses sources proches du projet, qui devait donc être très différent et s’appeler… Duel of the Fates, en référence à l’un des titres les plus marquants de John Williams, composé pour le combat final de La Menace Fantôme.

Et si Palpatine devait bien être présent, ça n’était que sous la forme d’un message trouvé par Kylo Ren, dans le film qui aurait débuté avec ce texte défilant : « L’emprise du PREMIER ORDRE s’est étendue jusqu’au confins les plus éloignés de la galaxie. Seules quelques planètes éparses restent inoccupées. Les actes de traîtrise sont passibles de mort. Déterminé à étouffer une agitation croissante, le Leader Suprême KYLO REN a coupé toute communication entre les systèmes voisins. Menée par le GÉNÉRAL LEIA ORGANA, la Résistance a planifié une mission secrète destinée à empêcher son annihilation et paver le chemin de la liberté… » Et après ? Que contient ce scénario datant du 16 décembre 2016, soit onze jours avant le décès de Carrie Fisher, à qui une place importante était alors réservée dans l’intrigue ?

IL Y A BIEN LONGTEMPS…

Tout commençait sur les chantiers navals de Kuat, où une équipe composée de Finn (John Boyega), Poe Dameron (Oscar Isaac), Rose Tico (Kelly Marie Tran) et BB-8 – auxquels se joint Rey (Daisy Ridley) déguisée en Homme des Sables avec un sabre hybride créé à partir de son bâton, comme à la fin de L’Ascension de Skywalker – parvient à s’emparer d’un Destroyer datant de l’Empire en esquivant les Chevaliers de Ren et se débarrassant des Stormtroopers leur barrant la route. Abattu, l’un d’eux perd son casque et Finn y reconnaît l’un de ses anciens partenaires, voyant ainsi resurgir son conflit interne lié au fait de tuer ceux qui furent ses frères d’armes.

Dans le même temps, l’ex-Général Hux (Domhnall Gleeson) devenu Chancelier doit composer avec l’absence de son nouveau Leader Suprême, Kylo Ren (Adam Driver), parti sur la planète Mustafar où le fantôme de Luke Skywalker (Mark Hamill) continue de le hanter. Dans le temple de Dark Vador, que l’on aperçevait dans Rogue One, il trouve un message holographique d’un Palpatine (Ian McDiarmid) très prévoyant. Sentant que Luke pourrait le tuer, il demandait à Dark Vador, le cas échéant, de conduire son fils dans le sytème de Remnicore, pour y rencontrer Tor Valum, qui fût le maître de l’Empereur. Découvrant que le destinataire n’est pas Vador, le message en question s’auto-détruit comme dans un Mission : Impossible, et inflige à Ben Solo des brûlures que sa mère ressent grâce aux pouvoirs de la Force, alors que ses alliés reviennent de Kuat.

The Walt Disney Company France

La Force qui tourmente toujours Rey et génère chez elle des cauchemars relatifs à son lien avec Kylo Ren. Mais en parcourant les textes sacrés dérobés sur l’île de Luke, elle découvre qu’il existe une « Balise de Force », système de communication secret datant de l’Ancienne République et permettant d’envoyer un signal à cinquante planètes pour les rallier à une cause sans que le Premier Ordre ne puisse l’intercepter. Sauf que ladite balise se trouve sous le Temple Jedi de Coruscant, planète dont les ennemis ont pris possession. La jeune femme poursuit donc son entraînement, encouragée par le fantôme de Luke qui l’exhorte à devenir plus forte, pendant que Kylo, qui a jeté le masque de Dark Vador qu’il venait de récupérer, parvient à trouver Tor Valum, décrit comme un alien de 7000 ans à l’allure lovecraftienne et s’entraîne à ses côtés. Il se retrouve notamment, dans une scène qui fait écho à L’Empire contre-attaque, à combattre Dark Vador le temps d’un affrontement violent qu’il finit par perdre.

Pour mener sa mission à bien, la Résistance envoie deux équipes : Rey, Poe et Chewbacca (Joonas Suotamo) se rendent sur la planète Bonadan afin que l’héroïne puisse trouver de l’aide, pendant que Rose, Finn, R2-D2 et C-3PO sont chargés d’activer la Balise de Force. Poursuivis par les Chevaliers de Ren, les premiers parviennent, grâce à un Seer, à faire extraire une carte stellaire de l’esprit de Rey, qui engage ensuite un combat au sabre laser contre leurs ennemis qu’elle parvient à vaincre. La tâches des autres resistants est, en revanche, un peu plus compliquée : alors qu’ils avaient réussi à activer le système de communication, le Premier Ordre coupe le signal et force les héros à fuir dans les bas-fonds de Coruscant. Les héros y sont arrêtés et conduits dans un camp où Rose est interrogée par Hux avant que la petite troupe ne s’évade grâce à des Stormtroopers déserteurs que Finn a recrutés.

The Walt Disney Company France

Tandis que Leïa supervise la bataille qui se joue à Coruscant, sur le sol et dans l’espace (où Chewbacca se retrouve à piloter un X-Wing), Rey et Kylo Ren se font face sur Mortis et se battent en faisant usage de la Force. Un affrontement physique qui prend une tournure psychologique lorsque la jeune femme apprend que son adversaire a tué ses parents sur ordre de Snoke. Les fantômes de Luke, Yoda et Obi-Wan apparaissent à la fin pour tenter de sauver Ben Solo (qui est confronté à son père Han à un moment, sans qu’il n’y ait plus de précisions), mais en vain car celui-ci est décrit comme « anéanti ». En parallèle, la Résistance finit par triompher du Premier Ordre.

Alors que la paix semble revenue dans la galaxie, Rey s’exile sur une planète isolée pour y entraîner la nouvelle génération de Jedi, et le scénario se termine par Finn et Rose qui lui amènent plusieurs enfants sensibles à la Force, dont le garçon au balai de l’épilogue de l’Episode VIII, perpétuant ainsi l’héritage de son prédécesseur et bouclant cette trilogie axée autour de la notion de transmission. Ces révélations prouvent aussi que le retour physique de Palpatine n’était pas prévu depuis le début, que l’héroïne ne devait pas être liée à un personnage connu de la saga, et qu’il n’était visiblement pas question de faire intervenir de nouveaux protagonistes (Jannah en tête) ou de reléguer Kelly Marie Tran au second plan.

RÉÉCRIS L’HISTOIRE (AIR CONNU)

Si d’aucuns jugeront que cette approche paraissait meilleure que celle que nous avons vue en salles, il convient néanmoins de prendre tout ceci avec des pincettes. Car il ne s’agissait là que d’une version du scénario qui aurait sans aucun doute évolué avant et pendant le tournage (entamé le 1er août 2018), comme cela se fait avec beaucoup de blockbusters. Surtout que le décès de Carrie Fisher a forcément conduit Colin Trevorrow et Derek Connolly à revoir une partie de leur copie, et nul ne sait à quoi ressemblait le script lorsque le réalisateur a quitté le long métrage, ni ce qu’aurait été le résultat sur grand écran, après le montage et les reshoots. Il n’empêche que ces éléments permettent de voir ce qui a été conservé et laissé de côté par J.J. Abrams et Chris Terrio, et ce que ces derniers ont transformé, ce qui rend l’analyse intéressante.

Reste maintenant à savoir pour quelle raison, exactement, Colin Trevorrow et Lucasfilm ont décidé de se séparer. Est-ce uniquement à cause du scénario réécrit par Jack Thorne (engagé un mois avant le départ du réalisateur) dans lequel il était révélé que la mère de Rey avait été la servante de Leïa, et la nourrice de Ben Solo à un moment donné ? Ou les tensions se sont-elles cristallisées autour d’autres éléments ? Un mois après sa sortie dans les salles mondiales, L’Ascension de Skywalker n’a visiblement pas encore dévoilé tous ses secrets.

« Star Wars » : on débriefe « L’Ascension de Skywalker »