À La Dérive : Shailene Woodley livre l’une de ses meilleures prestations, notre critique


Un véritable coup de coeur ! C’est aujourd’hui que le film À La Dérive sort dans les salles obscures et un conseil de la rédac’ : ne manquez pas l’occasion d’aller le voir. On y retrouve Shailene Woodley (Divergente) et Sam Claflin (Hunger Games) devant la caméra de Baltasar Kormakur, et on a la sensation que l’équipe parfaite s’est formée pour adapter au cinéma cette histoire vraie qui nous prend aux tripes. Le réalisateur a l’habitude de se servir de la nature comme personnage à part entière, comme il l’a déjà fait avec le film Everest, et après la montagne, c’est l’océan qu’il transforme en danger mortel. C’est son expérience et sa volonté de plonger ses acteurs dans un décor le plus naturel possible qui rend les évènements du film si réels, mais il a pu en plus s’appuyer sur une équipe dévouée et des acteurs exceptionnels. 

Aujourd'hui au cinéma 
Aujourd’hui au cinéma 

Dans À La Dérive, on découvre l’histoire d’un couple qui se retrouve coincé au coeur de l’une des tempêtes les plus violentes jamais enregistrées dans le Pacifique. Alors que lui, Richard (Sam Claflin) n’est plus en état de prendre les commandes du bateau, c’est à Tami (Shailene Woodley) de trouver un moyen de les ramener sur la terre ferme, alors que le bateau dérive en fonction des vents et du courant. Si Sam Claflin livre une prestation impeccable, c’est vraiment Shailene Woodley qui nous impressionne par sa maitrise du personnage et par le nombre d’émotions qu’elle arrive à véhiculer avec si peu. L’actrice n’a reculé devant rien pour se fondre dans la peau de l’héroïne et ça se voit à l’écran, on ressent tout ce qu’elle ressent et on ne ressort pas de la salle complètement indemnes, surtout quand les photos des vrais Tami et Richard apparaissent au début de générique de fin. On a adoré. 





Source link