Baz Luhrmann va réaliser un biopic sur Elvis Presley



Le réalisateur de Moulin Rouge s’attaque au mythe du King.

Baz Luhrmann (Romeo + JulietMoulin RougeGatsby le Magnifique) vient de signer pour réaliser un biopic sur Elvis Presley, rapporte le site Discussing Film. Le réalisateur australien, qui était en négociations depuis 2014 pour ce projet, devrait reprendre le scénario sur lequel travaillaient précédemment Kelly Marcel et Jeremy Donner. C’est également lui qui produira le film avec Catherine Martin, Lloyd Braun et Gail Berman.

Aucun détail sur le scenario n’a été révélé pour l’instant, mais l’on sait déjà que le film devrait couvrir une vaste période de la carrière d’Elvis. Le directeur de casting Kristy Carlson devrait en effet sélectionner au moins deux acteurs pour interpréter le King : un âgé d’une vingtaine d’années, l’autre aux alentours de 35 ans. Ils devront tous les deux être capables de chanter. La production du film devrait commencer en mars 2019.


Une nouvelle mini-série sur la vie d’Elvis Presley

De nombreux films et téléfilms ont déjà porté à l’écran la vie du rocker, qui a lui-même joué dans une trentaine de films. Parmi les plus célèbres œuvres audiovisuelles sur le King figurent le téléfilm Le Roman d’Elvis en 1979 ; le film documentaireThis is Elvis en 1981, mêlant images d’archives et scènes de reconstitution ; le téléfilm Elvis and Me en 1988 sur le couple formé par Elvis et Priscilla Presley ; et la mini-série Elvis : Une étoile est née, produite par CBS en 2005 avec Jonathan Rhys-Meyers dans le rôle du King.

Elvis & Nixon, réalisé en 2016 par Liza Johnson, l’un des derniers films consacrés au chanteur, proposait un angle inédit sur Elvis en faisant revivre la rencontre du King avec le Président des Etats-Unis Nixon en 1970. Le personnage d’Elvis apparaît également de manière plus ou moins anecdotique dans de nombreux films, comme Forrest Gump de Robert Zemeckis et Walk The Line de James Mangold, le biopic sur Johnny Cash.


Leonardo DiCaprio va jouer « l’homme qui inventa le Rock ‘N’ Roll »





Source link