Cameron Black sur TF1, la saison 6 de Prison Break… Amaury Nolasco se confie [INTERVIEW] – News Séries


Alors que « Cameron Black : l’illusionniste » continue ce soir sur TF1, Amaury Nolasco nous a parlé de cette série policière entre « Castle » et « Insaisissables », dans laquelle il joue l’agent du FBI Mike Alvarez, et de la saison 6 de « Prison Break ».


Synopsis : Cameron Black est le plus grand illusionniste au monde. Du moins, c’est ainsi que les gens le considéraient, avant que son plus grand secret ne soit exposé et que sa carrière soit détruite. Pire encore, Cameron a de bonnes raisons de croire que ce n’était pas un accident. Il met donc ses compétences sur la tromperie et l’illusion au service du FBI, pour lequel il devient consultant, afin d’aider les fédéraux à attraper les criminels les plus insaisissables.

Cameron Black : l’illusionniste, tous les mercredis dès 21h sur TF1

AlloCiné : Cameron Black : l’illusionniste ressemble un peu à un mélange entre le film Insaisissables et la série Castle. Vous êtes d’accord avec cette comparaison ?

Amaury Nolasco : Oui, complètement. Cameron Black est une dramédie légère. On ne se prend pas trop au sérieux. C’est une série amusante et exaltante. Tout va très vite. Et puis la magie a quelque chose d’universel. Je crois que tout le monde aime la magie. Lorsque j’étais enfant, quand j’étais invité à un anniversaire et qu’il y avait un magicien ou un clown qui faisait des tours, j’étais toujours le premier à regarder ça avec intérêt. Mais j’étais un vrai cauchemar pour tout le monde car je cherchais toujours à comprendre les secrets des tours de magie. J’étais à l’opposé de mon personnage qui adore la magie mais ne veut pas savoir comment s’y prennent les magiciens. J’ai adoré mon personnage à la lecture du script. Même s’il prend son travail très au sérieux au sein du FBI, il y a un côté enfantin chez lui et c’est ce qui m’a plu.

Est-ce que c’est aussi le fait qu’après Prison Break vous aviez l’occasion de vous retrouver de l’autre côté de la loi qui vous a plu dans cette série ?

Il y avait quelque chose de nouveau, de différent, avec l’aspect magique. Et puis aussi le fait que David Nutter réalisait le pilote. C’est un réalisateur que j’adore, avec qui j’ai déjà travaillé par le passé. Sur une série qui s’appelait Chase. Il a réalisé beaucoup d’épisodes de Game of Thrones. L’épisode très marquant des Noces pourpres, c’était lui. Cameron Black m’a donc donné l’opportunité de retravailler avec lui et j’étais ravi. Nous avons tourné à New York, avec une distribution incroyable. Et, oui, c’était nouveau pour moi. Comme vous l’avez dit, j’étais enfin du bon côté de la loi, ce qui me changeait de la prison [dans Prison Break].

Et Chris Fedak, le créateur, à qui l’on doit la série Chuck, c’était aussi un gage de qualité pour vous ?

Je n’ai jamais vu Chuck, pour être honnête, mais je suis ami avec Zachary Levi, qui tenait le premier rôle de la série, donc dès qu’on m’a proposé de jouer dans Cameron Black je lui ai demandé ce qu’il pensait de Chris et il m’a répondu « Fonce, il est génial ». Et il était en fait encore loin de la vérité car Chris est bien plus que génial. C’est quelqu’un avec qui j’adorerais retravailler à l’avenir. Un grand producteur et un grand scénariste. Il a eu beaucoup de succès avec Chuck et évidemment nous espérions le même genre de succès pour Cameron Black. Mais même si nous n’avons eu l’occasion de ne faire qu’une seule saison, les gens continuent de m’arrêter dans la rue pour me dire « Qu’est-ce qui s’est passé ? Il n’y aura pas de suite ? C’est une série géniale ». Mais tout ça est hors de mon contrôle et c’est comme ça.

Vous pensez qu’ABC n’a pas totalement laissé sa chance à la série en la programmant aussi tard au sein de la saison 2017-2018 ?

Je ne sais pas. Je ne sais pas ce qui se passe en coulisses, ou comment sont prises ce genre de décisions. Je ne suis pas le patron d’ABC (rires). Mais ce que je sais c’est que nous avions une base de fans solides, les gens aimaient la série, et je pense que Cameron Black aurait encore pu durer quelques saisons. On ne sait jamais vraiment pourquoi une série finit par être annulée. Mais j’ai hâte que le public français découvre Cameron Black et puisse juger de ses qualités.

ABC/David Giesbrecht

Outre Cameron Black, le public vous connaît évidemment pour Prison Break. Vous avez des informations concernant une éventuelle saison 6 ?

J’en sais autant que vous en fait (rires). Apparemment il va y avoir une saison 6. J’espère que Sucre sera de retour. Cette série m’a tout donné, m’a ouvert tellement de portes. Si on y pense c’est grâce à elle que je suis ici avec vous. Je lui dois ma carrière. Je suis amoureux de cette série et je suis heureux et fier d’en faire partie parce que c’est une série révolutionnaire qui a changé la télévision. Elle a participé à faire de la télé ce qu’elle est aujourd’hui. Donc s’il y a une saison 6 j’adorerais en être. Et j’ai hâte de découvrir l’intrigue. Car ce que je dis toujours, lorsqu’on me demande s’il y aura une nouvelle saison, c’est « Hey, les gars, de combien de prisons va-t-on encore s’échapper ? » (rires). Mais les gens adorent la série et je ne pourrais pas être plus flatté.

Vous n’avez donc pas encore lu le scénario du premier épisode ?

Je ne crois pas qu’il y ait encore de scénario de prêt.

Apparemment si, puisque Paul Scheuring [le créateur de Prison Break] annonçait en mars sur Twitter avoir terminé le script du premier épisode de la saison 6…

Oh, alors vous en savez plus que moi (rires). Mais dans ce cas j’ai vraiment hâte de le lire. Je me souviens que lorsque nous tournions Prison Break, chaque semaine, lorsqu’un script arrivait, nous étions tous surexcités. Nous avions hâte de savoir ce qui allait se passer. Nous n’étions pas juste des acteurs, nous étions aussi les premiers fans de la série. On croisait toujours les doigts pour ne pas découvrir au cours de notre lecture que notre personnage allait mourir.

Qu’est-ce que vous préférez chez Sucre, votre personnage dans Prison Break ?

Ce que j’adore chez Sucre c’est qu’il est l’incarnation même de la loyauté. Il a toujours été là pour Michael car l’amitié passe en premier pour lui. Et on sait aussi à quel point il était amoureux de Maricruz. Ses proches représentent tout pour lui.

Quelles sont vos séries préférées en ce moment ?

La Casa de Papel. Cette série est complètement folle, j’adore. Et sinon, même si je sais que je suis en retard, je me suis récemment lancé dans Peaky Blinders. J’ai regardé les trois premières saisons en deux semaines. J’étais complètement absorbé par cette série. Quand je travaille j’ai peu de temps pour regarder des séries mais maintenant que je suis en période de vacances je regarde beaucoup de choses sur Netflix, sur Amazon ou sur Hulu.



Source link