I am a Killer, Les génies du mal … 5 séries documentaires Netflix qui vont vous donner des sueurs froides


Une plongée dans les pires prisons américaines, une rencontre inédite avec des détenus dans le couloir de la mort, une enquête mystérieuse et passionnante… AlloCiné vous a sélectionné 5 séries documentaires sur Netflix qui vous tiendront en haleine.


I am a Killer

I am a Killer
+

Le titre de cette nouvelle série documentaire Netflix, mise en ligne vendredi dernier, tonne le ton. Chaque épisode débute sur un constat affolant : depuis la réinstauration en 1976 de la peine de mort aux Etats-Unis, plus de 8000 personnes ont été condamnées à cette peine ultime. A travers ces dix épisodes, nous allons à la rencontre de ces meurtriers détenus dans le couloir de la mort et qui font, à la première personne, le récit de leurs crimes. Des témoignages glaçants pour la plupart, à commencer par celui de James Robertson, qui après avoir enchaîné de petits larcins, finit par assassiner son compagnon de cellule. Face caméra, et en nous regardant dans les yeux, le détenu nous raconte son histoire…

Lire la suite

© Netflix

1/6

I am a Killer

Le titre de cette nouvelle série documentaire Netflix, mise en ligne vendredi dernier, tonne le ton. Chaque épisode débute sur un constat affolant : depuis la réinstauration en 1976 de la peine de mort aux Etats-Unis, plus de 8000 personnes ont été condamnées à cette peine ultime. A travers ces dix épisodes, nous allons à la rencontre de ces meurtriers détenus dans le couloir de la mort et qui font, à la première personne, le récit de leurs crimes. Des témoignages glaçants pour la plupart, à commencer par celui de James Robertson, qui après avoir enchaîné de petits larcins, finit par assassiner son compagnon de cellule. Face caméra, et en nous regardant dans les yeux, le détenu nous raconte son histoire…

Mais I am a Killer va plus loin en établissant un portrait socio-politique du condamné : il y a aussi des témoignages divers et variés allant de la famille de la victime, aux infirmiers carcérales en passant par des membres du système judiciaire. Des scènes de reconstitution ont aussi été filmées. Bien que la série soit interdite aux moins de 16 ans, elle ne tombe jamais dans la violence.

Inside the World’s Toughest Prisons

Inside the World’s Toughest Prisons est une série documentaire carcérale à l’origine diffusée sur Netflix. Elle compte déjà deux saisons. Paul Connolly et Raphael Rowe sont deux journalistes d’investigation britanniques (le second a été incarcéré pendant douze ans pour un crime qu’il n’a pas commis) qui ont eu l’idée de se faire volontairement enfermer dans les pires prisons du monde où intimidation et violence font loi. Ils se rendent ainsi au Brésil, en Ukraine, et même en Papouasie-Nouvelle Guinée où ils vont à la rencontre de gangs et de criminels notoires ainsi qu’à des gardiens pour la plupart démunis.

Huit épisodes de 45 minutes sont pour le moment disponibles sur la plateforme de streaming.

Les génies du mal

Vous ne pourrez jamais prédire la fin des Génies du mal, tant l’histoire est rocambolesque. D’ailleurs le synopsis parle de lui-même : « Cette histoire de crime réel débute par l’horrible mort d’un livreur de pizza braquant une banque avec une bombe autour du cou. A partir de là, tout devient étrange. » En quatre épisodes seulement, cette série-documentaire vous tiendra en haleine, tout comme elle a passionné les Américains dans les années 2000. Les génies du mal construit en filigrane le portrait complexe de Marjorie Diehl Armstrong, considérée comme le cerveau de l’opération. Trey Borzillieri, producteur et co-réalisateur de la série, a échangé plusieurs fois avec la détenue, décédée l’an dernier, pour alimenter la narration.

A noter que dans une interview donnée à Digital Spy, Borzillieri y émet la possibilité de faire une suite, qui répondrait aux questions laissées en suspens…

Soupçons – The Staircase

The Staircase raconte la fascinante histoire de Michael Peterson, un auteur de romans policiers accusé d’avoir tué sa femme Kathleen, après que son corps inanimé a été découvert au pied de leur escalier ainsi que la longue bataille judiciaire de 16 ans qui a suivi. Le réalisateur français Jean-Xavier de Lestrade a suivi cette passionnante et effrayante affaire durant plus de quinze ans. Canal+ en a diffusé les premiers épisodes dès 2004, puis un téléfilm en 2013, suivant le nouveau procès de Michael Peterson. Le dénouement de l’histoire en 2017 a lui, fait l’objet d’un épilogue.

Netflix a fait l’acquisition de cette série à l’internationale.

The Confession Tapes

« Vous croyez que seuls les coupables avouent des crimes ? Ces affaires inspirées de faits réels vous vont détromper. » Tel est le point de départ de la série documentaire The Confession Tapes. Dans chacun de ces sept épisodes, les réalisateurs nous démontrent comment il est facile de twister la vérité, pour arracher des aveux. Et le spectateur rentre d’emblée dans le vif du sujet avec une sanglante histoire de triples meurtres dont les accusés sont deux adolescents. Fait intéressant, The Confession Tapes ne se contente pas de mettre en doute les méthodes de la police, mais elle mène l’enquête pour proposer, dans certains cas, un potentiel coupable.



Source link