Michael Palin dévoile la fin abandonnée de Sacré Graal !



Les Monty Pyhton ont aussi coupé les sketchs du Chevalier Rose et d’un « saloon-librairie ».

Plus de 40 ans après la sortie de Sacré Graal !, on découvre encore des archives inédites de la comédie culte des Monty Python. Le membre de la troupe Michael Palin met à disposition ses documents de travail de l’époque au sein de la British Library de Londres, et avant de dévoiler ceux-ci au public, il a commenté leur contenu au Times.


Sacré Graal : Les Monty Python vs la censure en 1974

L’interprète de Galahaad révèle ainsi que la fin de la quête du Roi Arthur devait à l’origine être très différente de celle qui a finalement été tournée, et il livre aussi le contenu de deux autres scènes supprimées du scénario avant le tournage. Voici les détails.

Commençons par la fin. Sacré Graal ! se termine par l’irruption inattendue de policiers contemporains arrêtant Arthur juste avant la bataille finale, mais l’équipe avait bien écrit une scène de combat ultime entre les chevaliers de Camelot, les Français et le lapin tueur. Elle coûtait trop cher, donc n’a pas été tournée, les Monty Python préférant créer ce décalage absurde entre leur histoire médiévale et le monde moderne.


Benedict Cumberbatch et Peter Dinklage dans Spamalot le film ?

Et maintenant, quelque-chose de complètement différent : la description d’un sketch qui a été supprimé du scénario. En plus du Chevalier Noir, Arthur devait au départ faire face à un Chevalier Rose, qui lui demandait « un baiser sur la bouche » pour pouvoir passer. Le héros du film se montrait alors très « old fashion », se mettant « sur la défensive » face à cette requête. « Quand on a écrit ça, en 1973, il y avait beaucoup plus d’homophobie, explique Palin. Enfin, pas vraiment d’homophobie, mais disons qu’il y avait plus de gêne à parler d’homosexualité en général. » Ce Chevalier Rose a disparu du script parce qu’il était trop proche du Chevalier Noir, et qu’un autre passage traitant d’homosexualité était plus réussi, lorsque Lancelot croit voler au secours d’une princesse en détresse mais se retrouve face à un jeune homme en manque d’amour.

Enfin, un autre passage a été coupé de l’intrigue, parce qu’il n’avait pas grand-chose à voir avec la quête du Graal : dans le scénario initial, on découvre la mésaventure d’un personnage secondaire, qui entre dans un saloon (oui, comme au Far West) à la recherche d’une boisson alcoolisée, mais découvre que le lieu est devenu une librairie. « La dernière avant d’arriver à Mexico », lui explique le barman-libraire. L’homme insiste, alors on lui conseille d’essayer un nouvel établissement destiné aux Indiens, mais quand il arrive, il apprend que cet autre bar a lui aussi été transformé en librairie, spécialisée dans la littérature européenne. Un groupe de bandits débarque, demande un exemplaire de Black Beauty, le roman classique d’Anna Sewell, et repartant comme ils sont venus, à cheval, ils chantent les louanges des librairies (qui, elles, ne sont pas des « silly places », contrairement à Camelot !).

Sacré Graal ! est disponible en DVD, blu-ray et sur Netflix.





Source link