Mission Impossible 6 : Christopher McQuarrie Je ne me suis fixé aucune limite pour le scénario, notre interview EXCLU



Christopher McQuarrie réussit l’impossible ! L’homme derrière Jack Reacher devient le premier réalisateur à tourner deux volets de la saga culte alors que celle-ci a toujours eu pour crédo, un film, un réalisateur. Après Rogue Nation, le metteur en scène s’est donc attaqué au survitaminé Mission Impossible Fallout. De passage à Paris, Christopher McQuarrie revient sur la naissance du scénario et sur son travail au sein de cette franchise d’envergure de films d’action.

Comment est né le scénario ?

Je ne me suis fixé aucune limite pour le scénario de Mission Impossible Fallout. J’ai commencé à imaginer le script en me basant sur chaque personnage. Je voulais me concentrer sur eux. Mon objectif était de développer le côté émotionnel du film avant les scènes d’action.

Qu’est-ce qui vous plaît dans la réalisation de films d’action ?

Peu importe ce qu’on imagine, il y aura toujours quelqu’un pour trouver un moyen de le faire. Notamment dans Mission Impossible ! C’est vraiment une belle expérience.

Les réactions virulentes et les insultes des fans sur Internet vous révoltent. Avec les réseaux sociaux, la pression est-elle plus grande quand vous travaillez sur un film à gros budget ?

Non, je ne pense pas. Je comprends pourquoi les fans sont en colère. Les films jouent sur les émotions. Aujourd’hui, en ce qui concerne les grosses productions, on doit donner au public exactement ce qu’il attend mais sans qu’il le voit venir. Je l’ai appris très tôt dans ma carrière ! J’ai fait un film très attendu et j’ai dû faire face aux mécontentements de certains spectateurs. J’ai toujours envie de réaliser des films à gros budget comme Star Wars et si ça arrivait, je ne serais pas surpris par toutes les réactions virulentes qu’il pourrait y avoir sur les réseaux sociaux. Ce qu’il y a à retenir, c’est que je suis là pour divertir les gens !



Source link