Orange Is the New Black : une série de plus en plus engagée – News Séries à la TV


« Debout », voilà le slogan de la saison 5 d’Orange Is the New Black, désormais disponible en DVD. Alors que les détenues prennent le pouvoir à Litchfield, la série créée par Jenji Kohan devient de plus en plus engagée.

Jojo Whilden/Netflix

Sony Pictures Home Entertainment vous propose de vous plonger dans la saison 5 d’Orange Is the New Black à compter de ce mercredi 4 juillet avec les indispensables coffrets DVD, lesquels marquent un tournant dans le show. Le temps de la révolte a enfin sonné dans les couloirs de Litchfield. Une situation que la série aura pris le temps d’amener, avec quatre saisons qui n’ont fait que monter crescendo dans la violence. Mais à travers les persécutions de ses prisonnières, les scénaristes prennent position, veulent dénoncer et faire réagir.

Dénoncer et faire agir : « DEBOUT »

Si les saisons 1 et 2 d’Orange Is the New Black suivent les tribulations de Piper à Litchfield, l’héroïne perd peu à peu son statut de lead role pour laisser sa place aux autres détenues. Cette galerie de personnages aussi éclectiques que variés permet une large représentation de la société. Ainsi, la série arrive avec brio à donner la parole aux opprimés pour que l’on puisse entendre leur voix. La critique du milieu carcéral est omniprésente au sein du show : les scénaristes n’hésitent pas à tourner en ridicule les figures d’autorité telles que Caputo ou Healy.

Pour nous faire comprendre les vices du système carcéral, la série se moque en créant le MCC, une entreprise privée qui rachète les prisons et ne cherche qu’à s’enrichir. Il suffit de se rappeler l’épisode 5 de la saison 4, lorsque Caputo se rend au CorrectiCon, sorte de colloque où les salariés peuvent tester les dernières nouveautés et s’amuser avec… Sous couvert de caricature, Orange Is the New Black dénonce une triste réalité, que le documentaire sélectionné aux Oscars Le 13ème, réalisé par Ava DuVernay, explique en profondeur : si les prisons américaines sont surpeuplées aujourd’hui, c’est bien parce que le système est corrompu et que les lobbys (avec dans le viseur ALEC) font pression pour s’enrichir… 

Les Etats-Unis qui représentent 5% de la population mondiale, abritent 25% des prisonniers de la planète.[Selon les chiffres du gouvernement américain]

La saison 5 d’Orange Is the New Black va donc marquer un tournant dans l’histoire de la série. Et pour dénoncer la corruption d’un système, les détenues s’unissent. Oubliés les rivalités anciennes et les problèmes raciaux, le gang de Litchfield ne fait qu’un. Pour mener cette nouvelle troupe, deux figures de proue : Dayanara (Dascha Polanco) et Taystee (Danielle Brooks), dévastée par la mort de sa meilleure amie Poussey (Samira Wiley). Un choix intéressant que ces deux héroïnes « inoffensives » issues de minorités qui ont subi le système et qui se sont « criminalisées ». De quoi rappeler l’affaire Kalief Browder, ce jeune Américain innocent, enfermé trois ans dans l’attente de son procès, et qui est entré dans le cercle de la violence parce que la prison l’a « déshumanisé ». Une déshumanisation justement soulignée par Diaz au début de la saison 4 : « Nous ne sommes plus des personnes pour eux. Nous ne sommes que des objets qu’ils entassent« .

Jojo Whilden/Netflix

« Les vies des Noirs comptent »

L’an dernier, les scénaristes d’Orange Is the New Black avait déjà décidé de frapper fort. Alors que les Etats-Unis étaient en proie aux émeutes après la mort de Noirs Américains tués par la police, notamment à Ferguson, ils ont décidé de prendre parti en faisant de Poussey un martyr et un symbole pour la lutte des droits. Rappelez-vous, dans le dernier épisode, la jeune femme meurt étouffée, écrasée par un gardien inexpérimenté, sous les yeux de ses amies et des autres détenues qui entamaient alors une protestation pacifiste. Pire encore, son corps est laissé sur le sol du réfectoire pendant que les avocats du MCC cherchent la faille pour sauver leur peau. Un traitement inhumain et révoltant qui va prendre encore plus d’ampleur lorsque Caputo, en direct à la télévision, décide de soutenir son gardien et de légitimer son geste. Une prise de position dans la ligne du mouvement « Black Lives Matter » qui n’est pas passée inaperçue…

À l’instar de ce qu’il se passe dans la vraie vie, la mort si injuste de Poussey a mis le feu aux poudres et a mené à la révolte que nous découvrirons dans la saison 5. Plus que jamais, la ligne entre réalité et fiction est floutée dans la série. Et grâce aux médias qui ont maintenant leur attention, les détenues de Litchfield vont faire entendre leur voix.

Jojo Whilden/Netflix

Prêt(e) à vous battre aux côtés d’elle dans la saison 5 ?

 



Source link