The Guilty – film 2018



Note d’intention

Le réalisateur s’est inspiré d’un appel au 112 d’une femme kidnappée dont il a été témoin. Assise dans une voiture à côté de son ravisseur, elle devait parler en langage codé. Rien qu’en entendant la voix de cette femme, le réalisateur pouvait imaginer la situation : « J’ai compris que chaque personne écoutant cet enregistrement verrait des images différentes : une femme différente, un kidnappeur différent, etc… C’est là que je me suis dit :…
Lire plus

À l’origine, un podcast

Pour The Guilty, le réalisateur s’est inspiré d’un podcast de journalisme d’investigation, Serial, diffusé en épisodes hebdomadaires, à la manière d’un feuilleton radiophonique. Lors de sa première saison, Serial revenait sur l’assassinat d’une jeune fille, Hae Min Lee, dont le petit ami était accusé : « À chaque épisode, on recevait de nouvelles informations sur l’affaire et le suspect et ce qui est intéressant, c’est que ces informations ch…
Lire plus

Huis clos et météo

Pour préparer The Guilty, Gustav Möller a visionné des films dont les héros sont constamment au téléphone, tels que Locke, Buried et Phone Game. Il a également revu des huis clos, dont Un après-midi de chien et 12 Hommes en colère : « j’ai été impressionné par la façon dont Sidney Lumet utilise la météo. On a chaud pendant tout le film. Nous, nous avons choisi la pluie. Le bruit de la pluie est l’un des meilleurs…
Lire plus



Source link